Je vous accompagne dans un changement radical de paradigme.

  • Vous-pensez être quelqu’un qui vit sa vie, vous pensez  être l’auteur de vos actions ?
  • Et si vous étiez plutôt la vie qui se vit à chaque instant à travers votre forme humaine ?

Vous devez prendre conscience que nous ne sommes pas des êtres humains qui, à l’occasion, faisons des expériences spirituelles, mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine.

De la création du “moi” au sentiment de libre arbitre, nous vivons tous dans l’illusion, dans ce que certains appellent l’hypnose divine*, d’autres parleront de l’illusion de la séparation, du rêve, la Màyà, du faux sentiment d’être auteur…

C’est par cette illusion que le sujet (l’ego) apparaît faussement comme étant objet : les créatures se prennent pour des créateurs.

Pour sortir de cette illusion, vous devez seulement laisser faire en vous un processus d’ouverture de conscience par le discernement.

Il en est de même dans la relation que nous entretenons avec nous-même.

Plutôt que de vouloir changer le contenu de nos émotions et de nos pensées comme le préconisent de nombreuses approches thérapeutiques, contentons-nous de modifier la nature de la relation que nous entretenons avec elles.

Nous croyons tous avoir le contrôle, la maîtrise de notre destin. Nous croyons être directement associé à notre existence, mais en réalité, nous devrions vivre dans l’accueil inconditionnel et laisser la Vie se vivre en nous. Nous devrions nous dissocier de notre existence. 

Dès l’instant où nous tentons de contrôler les choses, cela fait naître en nous des attentes, de l’inquiétude, du stress, de la culpabilité, des reproches mais aussi de la fierté, de l’orgueil, de l’arrogance….  Par contre, dès l’instant où nous accueillons la vie telle qu’elle se présente, où nous sommes dans l’acception la plus large de ce mot, nécessairement la Vie se vit. Nous sommes la Vie et non plus notre vie, nous sortons de l’histoire.

Changer de paradigme est souvent une nécessité quand on se trouve confronté à un obstacle apparemment insurmontable ou que l’on est englué dans les difficultés ou problématiques personnelles.

Un paradigme est une croyance que l’on prend pour vérité au point qu’elle détermine notre façon de penser, nos actions, nos réactions et nos ressentis.

Le changement de paradigme permet en autre d’élargir son cadre de référence et de sortir de nos problèmes en apercevant des solutions nouvelles, cela peut aussi nous aider à donner un sens nouveau à notre vécu. Bien souvent, nous passons d’une position perceptuelle “Associé” à “Dissocié” ou d’un état “identifié” à “dé-identifié” et ainsi, nous voyons les choses sous un  angle totalement différent, avec la charge émotionnelle en moins.

Un changement de paradigme peut être aussi à l’origine d’une plus grande flexibilité psychologique, c’est ce que nous enseigne par exemple la thérapie ACT “Acceptance and commitment therapy” faisant parti des nouvelles TTC “Thérapies Cognitives et Comportementales”  et dont l’efficacité n’est plus à prouver.

Nous avons tous traversé ou traverserons des périodes plutôt incertaines ou mouvementées dans notre vie où nous ressentons le besoin de faire le point, d’y voir plus clair afin de distinguer quelle est la bonne attitude à adopter face à l’adversité de la vie.

Nous nous sommes tous interrogé sur nos choix passés, présent ou futur engendrant parfois une profonde remise en question, de la culpabilité, du regret, de l’angoisse ou encore  un sentiment de dévalorisation, voir une perte de confiance en soi.

Souvent face à trop de questions qui ne trouvent pas de réponse, nous sommes incapable d’avancer positivement, sereinement dans notre existence.

Les réponses à l’ensemble de nos questions existentielles reposent essentiellement sur le regard que nous pouvons poser sur la vie, sur notre vie, sur la compréhension que nous en avons.

Interroger  la notion de libre arbitre et la construction du “moi” a travers le concept d’hypnose divine est à mon sens, un des moyens les plus efficace pour nous conduire à réévaluer nos certitudes et croyances limitantes.

Je me propose donc de vous amener à réaliser cela, de vous accompagner dans ce changement radical de paradigme.

Cette découverte vous rendra libre et vous fera réaliser la beauté et la grandeur de qui vous êtes. Vous serez ainsi libérés des interminables souffrances liées à l’ego, lesquelles sont engendrées par le déni de votre vraie nature.

Le grand paradoxe de cette vie, et j’en ai personnellement fait l’expérience, et que le bonheur, contrairement à ce que nous pouvons penser, ne se trouve pas dans le contrôle, mais dans le lâcher-prise, l’existentialisme de Sartre est un leurre et le déterminisme de Spinoza ou le nihilisme euphorique de Ramesh Balsekar sont beaucoup plus libérateur.

Le bonheur ne se trouve pas dans l’atteinte compulsive d’objectifs, de possessions mais dans notre attitude face au flux de l’existence.

En d’autre termes, qui ne c’est jamais posé la question de savoir s’il faut mieux apprendre à aimer ce que l’on fait qu’a chercher à faire ce que l’on aime ?

“L’hypnose divine*” est donc la faculté que nous avons à nous croire un individu séparé du tout et à penser que nous sommes l’agissant.


* Nous retrouvons ce terme pour la première fois dans les écritures de  la Bhagavad Gita qui est un texte majeur de l’Hindouisme et de la philosophie non-duelle indienne, et l’un des textes fondateurs du Vedânta, à côté des Upanishad et des Brahma Sûtra. Les indianistes s’accordent à penser que le texte a été écrit entre le Ve et le IIe siècle av. J.-C., voire au 1er siècle av. J.-C

«    Le Seigneur vit dans le cœur de chaque créature comme conscience. Par son Hypnose divine, il fait que tous les êtres errent à travers la vie comme s'ils étaient hissés sur une machine » XVIII/61 Bhagavad Gita