La temporalité n’existe pas

«La temporalité n’existe qu’au sein du mental. Elle est interprétation de l’instant qui n’arrête pas de se moduler en multiples apparences. C’est en se référant aux apparences et à leur succession via la mémoire que la temporalité semble apparaître. Il suffit de remarquer que le vécu lui même est toujours là, immédiat. L’instant est sans cesse vécu quelque soit son apparence.

Le vécu n’est pas soumis aux apparences, il en est le support. Même la mémoire qui parle d’apparences achevées, se vit à l’instant.
Or ce qui est important, ce ne sont pas les interprétations, c’est le vécu lui même.
Cette prise de conscience est la porte ouverte du changement de perspective qui fait « passer » de l’illusion au réel

Je me vis en tant que personne
C’est maintenant
Cette personne est plus ou moins chargée
Elle est plus ou moins chargée de mémoire, de souvenirs
C’est ce qu’elle appelle sa vie
Ses humeurs sont en lien avec cette charge mémorielle
Lorsque la mémoire de sa vie diminue, la personne s’allège
C’est maintenant, tout de suite.

Quand les souvenirs tant en paroles qu’en images s’estompent, la personne que j’ai l’impression d’être devient légère, légère
Elle se résume juste à ce que je perçois d’elle en cet instant.

La mémoire s’efface, la personne se vide de sa vie mais semble se remplir de vitalité, je me remplis de vitalité
Je suis encore quelqu’un…légère, légère…légèreté, vitalité

Je suis légèreté, vitalité…..Oh ! il n’y a plus personne.

Délice.» Dayana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *