Qui suis-je ?

En quĂŞte de vĂ©ritĂ© sur moi-mĂŞme ainsi que sur la vie depuis toujours,  j’ai toujours Ă©tĂ© animĂ© par l’intention de permettre Ă  chacun de gagner en mieux-ĂŞtre, en libertĂ©, en conscience et en intelligence.

Je ne suis pas une personne diffĂ©rente de vous,  j’ai moi aussi connu des rĂ©ussites tout comme des Ă©checs. J’ai moi aussi eu ma part de difficultĂ©s, de blessures, de souffrance. J’ai moi aussi fait posĂ© des actions dont la pertinence m’échappe avec le recul. J’ai moi aussi eu des paroles ou des actes que j’ai ensuite regrettĂ©s. Je me lève le matin pour aller gagner ma vie, je râle quand les choses ne vont pas comme je le voudrais, je peste aussi quand je dois payer mes impĂ´ts, je pleure quand des ĂŞtres chers disparaissent et je sens la colère monter quand on me pousse Ă  bout. J’ai moi aussi eu des problèmes de santĂ©, des remises en question personnelles ou professionnelles et j’ai moi aussi eu des relations conjugales problĂ©matiques, mais tout cela est vĂ©cu diffĂ©remment aujourd’hui, tout cela est vu depuis une autre perspective:

« À travers l’expĂ©rience qui est vĂ©cue et la prĂ©sence Ă  soi, au « soi », j’apprends Ă  distinguer le vrai du faux, l’illusoire du rĂ©el, le contenu du contenant, je dĂ©fusionne, me dĂ©personnalise pour gagner en intelligence, en conscience et en sĂ©rĂ©nitĂ©. Ce processus de dĂ©sidentification dissout l’ignorance de nous-mĂŞmes et rĂ©vèle ce que nous sommes rĂ©ellement, notre vĂ©ritable nature. Je vis inconditionnellement dans l’acceptation expĂ©rientielle de ce qu’est la vie. »

Après avoir suivi une formation de travailleur social (Promoteur d’action, de prĂ©vention et d’insertion sociale), durant laquelle j’ai acquis les bases de la psychologie, de la psychopĂ©dagogie, de la relation d’aide et des problĂ©matiques humaines (handicap, dĂ©pendances, immigration, insertion …) je n’ai cessĂ© ensuite d’approfondir mes connaissances en sciences humaines :

Coach de vie certifié et Maître praticien en programmation neurolinguistique, je me suis aussi formé à l’Ennéagramme, à l’analyse transactionnelle, à la médiation, à l’accompagnement du malade alcoolique, aux préférences cérébrales et j’ai suivi de nombreux séminaires sur des thèmes aussi variés que la résilience, les cycles de vie, la logothérapie etc… (formations)

En parallèle, j’ai occupé de nombreux postes dans des structures sociales tout en pratiquant des séances d’accompagnement individuel « coaching PNL ».

Très lucide sur moi-mĂŞme et sur ma pratique professionnelle, je voyais bien qu’il me manquait des donnĂ©s, car la comprĂ©hension de l’humain, mais aussi de la vie que j’avais n’était pas totale.

Aux alentours de 40 ans, alors que je vivais un passage personnel plutĂ´t difficile c’est les questions existentielles qui sont venus se prĂ©senter Ă  moi.

Qui ne c’est jamais demandĂ©:  « à quoi bon ? », « Pourquoi ça m’arrive Ă  moi », « Quel est le sens de tout ça ? » ou encore « Qu’est-ce que j’espère accomplir dans ma vie ? », « Qu’est-ce que le rĂ©el bonheur? ». 

La psychologie et les sciences humaines ne répondent pas a ces questions et pourtant nous y sommes confronté tout au long de notre vie.

J’ai donc commencĂ© Ă  Ă©largir mes recherches en me tournant vers la philosophie et la spiritualitĂ© avec un intĂ©rĂŞt particulier pour ce qu’on appelle « La RĂ©alisation du Soi ».

La spiritualitĂ© est pour moi, la rĂ©ponse Ă  l’impĂ©ratif intĂ©rieur qui nous incite Ă  dĂ©couvrir, au-delĂ  de toute rationalitĂ©, l’essence mĂŞme de ce que nous sommes. C’est l’acte conscient et engagĂ© de gagner en intelligence pour se dĂ©faire de la personne que nous pensons ĂŞtre et rĂ©aliser notre vraie nature, rien de plus….

Si le bouddhisme a Ă©tĂ© un point de dĂ©part Ă  ma recherche, il y avait des points de cette philosophie auxquels je n’adhĂ©rais pas et je m’en suis rapidement Ă©cartĂ©.

Je dois avouer que, durant une certaine pĂ©riode, j’ai eu une attirance pour le philosophie « existentialiste » de Sartre et c’est en parallèle que j’ai dĂ©couvert la logothĂ©rapie de Viktor Frankl. La logotherapie donne des rĂ©ponses pour trouver le sens de sa vie mais ne nous Ă©claire pas sur le sens de LA vie.  J’imagine qu’inconsciemment, je n’Ă©tais pas rĂ©ellement convaincu ou satisfait car je continuais toujours mes investigations et « La RĂ©alisation du Soi » restait toujours une de mes prĂ©occupations.

J’ai commencĂ© Ă  avoir des rĂ©ponses Ă  certaines de mes questions dans « la psychologie des profondeurs » de Carl Gustav Jung et notamment dans le processus d’individuation.

Quand ensuite, quelques annĂ©es plus tard, j’ai dĂ©couvert la philosophie de l’Advaita Vedanta, ça a Ă©tĂ© une vĂ©ritable rĂ©vĂ©lation mais aussi une profonde remise en question (Se remettre en question, c’est admettre qu’Ă  un moment on s’est trompĂ©e).

J’ai donc lu de nombreux ouvrages de Nisargadatta Maharaj, Uppaluri Gopala Krishnamurti, Ramesh Sadashiv Balsekar, Mâ Ananda MoyĂ®, Jean Klein, Tony Parsons, Rupert Spira…et j’ai certainement Ă©coutĂ© tous les satsangs disponible sur Youtube, ceux de Wayne Liquorman, de Mooji, de Roger Castillo, de Ganga Mira, de Yolande Duran, de Jeff Foster et bien d’autres encore.

Pourtant, au cĹ“ur mĂŞme des mĂ©andres de l’existence, au cĹ“ur  mĂŞme des tourbillons de la vie, au centre mĂŞme des paradoxes du monde, c’est Ă  50 ans, le mois de mon anniversaire, que je suis enfin revenu Ă  ma vraie nature, Ă  la prĂ©sence simple, innocente, aimante et joyeuse que je n’ai jamais cessĂ© d’être.

Aujourd’hui, Je suis simplement une expression de la vie.

En mourant Ă  la personne que je pensais ĂŞtre, j’ai laissĂ© partir mon histoire personnelle, et avec elle mon passĂ© et mon futur.

La boucle est bouclĂ©e et c’est sur ce chemin que je me propose de vous accompagner.

« Lorsque le fruit est mĂ»r, il se dĂ©tache de la branche, ni la branche ni le fruit ne font quoi que ce soit, c’est la maturitĂ© qui amène le fruit au bord du dĂ©tachement, c’est alors qu’il tombe entraĂ®nĂ© par son propre poids. »